Ce 11 novembre marque le 93e anniversaire de l’armistice du 11 novembre 1918. Alors que le dernier poilu français, Lazare Ponticelli, est décédé le 12 mars 2008, il est plus que jamais capital de se souvenir. Pendant plus de quatre années, une guerre sans merci, va opposer les états de l’Alliance et ceux de l’Entente faisant plus de 18 millions de victimes civiles ou militaires.

Ce 11 novembre marque le 93e anniversaire de l’armistice du 11 novembre 1918. Alors que le dernier poilu français, Lazare Ponticelli, est décédé le 12 mars 2008, il est plus que jamais capital de se souvenir. Pendant plus de quatre années, une guerre sans merci, va opposer les états de l’Alliance et ceux de l’Entente faisant plus de 18 millions de victimes civiles ou militaires. La France perdra ainsi près de 1,7 millions de ses enfants. Le même conflit fera près de 2,5 millions de victimes du côté Allemand.

Si la France et ses alliés sortent vainqueurs de cette terrible guerre, la der des der comme on disait à l’époque ne sera pas la dernière.

De 1939 à 1945, l’histoire va connaître une seconde guerre mondiale, toute aussi destructrice et qui ne prendra fin que dans l’apocalypse atomique d’Hiroshima et de Nagasaki.

Il aura fallu deux hommes, le Général de Gaulle et le Chancelier Adenauer, pour dépasser la haine et entamer la réconciliation franco-allemande qui donnera naissance à l’Europe.

93 ans après la fin du conflit, la mémoire reste vivante. Et elle doit le demeurer.

93 ans après la fin du conflit, c’est dans une Europe en paix que vivent nos collégiens. Et cette paix repose plus que jamais sur l’amitié franco-allemande. C’est une chance pour inespérée pour aujourd’hui et demain.

C’est donc tout naturellement que le collège est pavoisé aux couleurs de la France, de l’Europe et de l’Allemagne.

Philippe LUMEAU, Principal

Pour que vive la paix dans une Europe des citoyens.