Mardi 6 mars, c’est Mathilde Cauchebrais qui est intervenue auprès des élèves de DP3, pour leur parler de son métier de codeur LPC.

Mathilde Cauchebrais est l’une des codeuses qui intervient au collège des Quatre Vents auprès d’un élève de 6e. Elle travaille également à St Brieuc, au centre médico-social Jacques Cartier, spécialisé dans les troubles de l’audition et les troubles spécifiques du langage. C’est la première année qu’elle travaille ici.

Mathilde Cauchebrais -  voir en grand cette image
Mathilde Cauchebrais

Son travail consiste à traduire les cours en LPC (qui signifie Langue Française Parlée Complétée). Le LPC, créé en 1967, peut être appris en 12 heures (contrairement à la langue des signes, qui peut prendre jusqu’à 10 ans). Le codeur transmet par des clés (consonnes avec les doigts, et voyelles autour du visage), accompagnées de la lecture labiale. En lecture labiale seule, les sourds ne perçoivent que 30% du message oral. Un codeur est donc indispensable en cours.

Pour devenir codeuse, elle a suivi une variété de formations. Elle a commencé par passer son bac, qu’elle n’a pas obtenu, donc elle a fait une année en BEP Sanitaire et Social, et repassé son BAC ST2S dans la même année. En sachant qu’elle voulait travailler avec les enfants, elle a fait un CAP petite enfance. Ensuite, elle a fait BTS (projet social). Finalement, elle a obtenu une licence professionnelle de codeur LPC. Ces diverses formations lui servent aujourd’hui dans son métier de codeuse.

Article collectif d’Eleanor Bonstow, de Romain Guibourt, de Nathan Gourmelon et d’Antoine Le Friant.

Voir en ligne : http://www.jacquescartier22.com/

Documents à télécharger