Le vendredi 17 mars dernier, à l’initiative de M.Gourlay, les élèves de 3A ont pu rencontrer et échanger avec M.Faligot et M.Robet auteurs de la bande dessinée"la fille au carnet pourpre" ; un roman graphique à la gloire de « ceux qui ont le courage de résister ».

Dans le cadre de leurs enseignement de français et d’histoire-géographie avec Mme Simonowski et M.Gourlay, les élèves de la classe de 3A ont étudié la bande-dessinée créée par M.Faligot et M.Robet : "la fille au carnet pourpre" qui relate l’histoire d’Anne Corre.

M.Faligot et M.Robert rencontrent les 3A
M.Faligot et M.Robert rencontrent les 3A

Anne Corre était une jeune lycéenne résistante disparue en déportation, en mai 1945, à l’âge de vingt ans… Une histoire qu’il a déjà partiellement relatée dans « La Rose et l’edelweiss ». Elle s’est enrichie de nouveaux témoignages depuis, de nouvelles petites pièces pour ce puzzle historique ». Anne est née en 1925 à Brest. Elle a été élevée dans la bourgade voisine de Daoulas, où son père tenait un garage et sa mère était directrice de l’école publique. Cataloguée par certains comme collaboratrice, Anne Corre était en réalité une résistante hors pair compte tenu de son âge.

M.Faligot et M.Robet rencontrent les 3A
M.Faligot et M.Robet rencontrent les 3A

« La fille au carnet pourpre » a pris forme et s’est enrichie en retraçant au plus près une histoire fertile en rebondissements. Roger Faligot et Alain Robet se sont rendus dans les gorges du Stangala, à la sortie de Quimper, où, au printemps 1944, des lycéens du groupe Marceau ont créé leur maquis… Néanmoins, le mystère de la disparition d’Anne reste entier.

M.Faligot et M.Robet rencontrent les 3A
M.Faligot et M.Robet rencontrent les 3A